Souhaits de Noel2020
23/12/2020

Joyeuses Fêtes en ces temps équivoques…

Il est de coutume de prononcer des souhaits lorsqu’une année prend fin. Celle-ci a été exceptionnelle et elle se termine de façon paradoxale, cumulant d’immenses pertes liées à la pandémie ainsi qu’une toute nouvelle lueur d’espoir évoquée par la vaccination tant attendue. Force est d’avouer que cette année a été marquée par les épreuves et les défis mais aussi par d’immenses réalisations, tant dans le monde de la santé que dans celui de l’éducation.

Je tiens à rendre hommage à toutes les personnes œuvrant dans le milieu de l’éducation. Les efforts consacrés à tenter d’assurer la réussite et le bien-être des élèves, étudiantes et étudiants, en ces temps difficiles ont été réellement remarquables. J’entends ici bien sûr saluer les actions prises par le personnel enseignant et professionnel pour s’adapter à la formation à distance ou aux mesures de distanciation en classe. Des compliments doivent aussi être adressés aux ministères, aux centres de services scolaires et commissions scolaires, aux directions d’établissement et aux parents qui ont procédé à de nombreux ajustements, très souvent dans des conditions d’urgence. Mais il ne faut surtout pas oublier les accomplissements du personnel de soutien, qui a assuré le maintien des conditions sanitaires, ainsi que les immenses demandes auxquelles a répondu le personnel des services de garde, qui a été particulièrement sollicité en ces temps de pandémie.

Le Conseil supérieur de l’éducation a lui aussi dû s’ajuster rapidement à de nombreux changements durant cette difficile année. Télétravail, réunions virtuelles du Conseil, de ses commissions et comités ainsi que de la permanence sont devenues chose habituelle. Le Conseil et ses instances ont été fréquemment sollicités puisque, en vertu de la loi, le Conseil est tenu de se prononcer sur toute modification au Règlement sur le régime des études collégiales et sur le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire. Dans ce contexte, le Conseil a dû produire 10 avis réglementaires à très brève échéance et il s’est également prononcé sur le document Chantier sur l’Université du futur, produit sous la gouverne du Scientifique en chef.

Ces diverses productions n’ont pas ralenti le Conseil dans la réalisation de ses avis et rapports. Au cours de l’année qui s’écoule, nous avons ainsi pu lancer deux avis, l’un émanant de la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaires et l’autre de la Commission de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire. De plus, au cours du dernier mois, le nouveau rapport sur l’état et les besoins de l’éducation, Éduquer au numérique, a été déposé par le ministre de l’Éducation à l’Assemblée nationale. Grâce aux nouveaux outils numériques du Conseil, ces divers lancements ont connu un énorme succès dans notre nouveau monde virtuel.

Et que dire du gigantesque travail réalisé par toute l’équipe de la permanence qui, travaillant à distance et de façon isolée, a réussi à produire 36 capsules COVID hebdomadaires, prodiguant des conseils issus de nos avis antérieurs, résumant des recherches en cours ou présentant des membres du Conseil présidant nos instances ? Et c’est sans compter les 7 « Études et recherches », publiées cette année dans le cadre de la préparation d’avis et de rapports. Le tout sous le couvert d’une magnifique facture assurée par l’équipe des communications que je remercie tout particulièrement.

RealisationsMajeures-1avr-15dec_2020

Ainsi, en dépit de circonstances éprouvantes, le monde de l’éducation, le Conseil et sa permanence ont fait preuve d’une résilience et d’une créativité sans commune mesure, mais au prix d’un important investissement d’énergie. Nul doute que les vacances qui s’amorcent constitueront une occasion de ressourcement. À toutes et à tous, je souhaite que la nouvelle année soit remplie de promesses mais surtout de santé. Joyeuses Fêtes!


Retour aux actualités