24/11/2020

S’engager aujourd’hui pour le monde de demain

Malgré son jeune âge, Fred-William Mireault possède une remarquable feuille de route en matière d’engagement. Membre du conseil d’établissement de son école secondaire puis de l’association étudiante de son cégep, il a également été secrétaire général et président de la Fédération étudiante collégiale du Québec.

Aujourd’hui étudiant au baccalauréat, il a été nommé en septembre 2020 membre étudiant du Conseil supérieur de l’éducation et président du tout nouveau Comité interordres de la relève étudiante (CIRÉ).

M. Mireault voit une continuité dans son parcours, qui lui a permis de développer une expertise quant aux réalités étudiantes ainsi qu’une vue d’ensemble des sujets liés à l’éducation. Il se réjouit de pouvoir contribuer à définir le fonctionnement et les priorités d’une nouvelle instance mettant en valeur la parole étudiante au Conseil. Cette tâche représente toutefois un défi particulier, dans la mesure où le CIRÉ est créé dans le contexte inédit causé par la pandémie, pour le meilleur et pour le pire!

D’une part, il n’a jamais été aussi facile de consulter la population étudiante, majoritairement rivée à son ordinateur par la formation à distance. Même l’organisation des réunions est simplifiée par le numérique, qui facilite la conciliation des agendas bien remplis des étudiantes et des étudiants!

En contrepartie, plusieurs enjeux qui existaient avant la pandémie ont pris des proportions nécessitant une attention urgente. L’importance de veiller à la santé mentale, par exemple, fait désormais l’objet selon M. Mireault d’un consensus social. Il est essentiel selon lui de donner la parole à la population étudiante afin de mettre en œuvre des solutions adaptées à ses besoins, voire de briser le tabou qui persiste quand il est question de demander de l’aide.

L’enseignement à distance est un autre sujet d’actualité. Alors que tous les milieux en font l’expérience, M. Mireault les invite à réfléchir dès maintenant à l’équilibre à trouver après la pandémie. Comment faire coexister la formation à distance et l’enseignement en présence? Dans quels contextes?

Il y a également des constantes, l’engagement des jeunes envers l’environnement, par exemple. On en parle moins, et pourtant on en fait davantage pour la planète depuis que la pandémie nous a forcés à revoir nos habitudes, ce qui représente un paradoxe aux yeux de M. Mireault. Pour lui, il est incontestable que la recherche collégiale et universitaire doit jouer un rôle de premier plan pour tracer la voie vers la transition écologique, au Québec comme ailleurs dans le monde. Pour sa génération, il s’agit de la plus grande priorité de notre époque.

S’il représente le renouveau que constitue la mise sur pied du CIRÉ, M. Mireault est conscient de s’inscrire dans la riche histoire de la présence étudiante au Conseil. De nombreuses étudiantes et de nombreux étudiants s’y sont engagés au fil du temps, et continuent de le faire aujourd’hui. Autant de voix qui portent un message essentiel, celui de celles et de ceux à qui est destinée l’éducation, et qui contribuent déjà à leur manière à façonner le monde de demain.


Retour aux actualités