lancement-de-avis-reussites-enjeux-defis-CERU
06/12/2019

Lancement d’un avis du Conseil supérieur de l’éducation

Le Conseil supérieur de l’éducation a procédé hier soir au lancement de l’avis intitulé Les réussites, les enjeux et les défis en matière de formation universitaire au Québec, fruit du travail de la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaires (CERU).

Cet avis trace un portrait actuel de la formation universitaire pour mettre en lumière les enjeux et les défis qui se posent pour l’ensemble du système universitaire québécois, par-delà les réalités propres à chacun des établissements et à chacune des disciplines.

« Je tiens à remercier, au nom du Conseil, l’ensemble des personnes qui ont contribué à l’élaboration de cet avis attendu, soit tous les experts et expertes, les organisations ainsi que les acteurs du milieu universitaire qui ont été consultés, les membres de la table du Conseil et les membres de la CERU. » – Maryse Lassonde, présidente.

Il est important de mentionner que cet avis a été le fruit du travail de deux équipes, soit l’ancienne et l’actuelle équipes de la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaires du Conseil.

« Le Conseil constate que la démocratisation de la formation universitaire demeure un projet inachevé. Plusieurs groupes étudiants font face à des disparités d’accès. Il importe que tous aient la possibilité de réaliser leurs aspirations, et ce, dans les disciplines de leur choix. Pour le Conseil, l’ensemble des programmes de formation universitaire contribuent à l’avancement de la société québécoise », a conclu Mme Lassonde.

presentation-avis-reussites-enjeux-defis-CERU

M. Claude Corbo, président de la CERU, a quant à lui conclu en déclarant que « l’université a une mission qui va au-delà de la seule insertion professionnelle : elle doit former une relève dans la plus grande variété de champs d’études et ainsi permettre à la société non seulement de bénéficier d’une large gamme de personnes spécialisées dans plusieurs domaines, mais aussi de demeurer informée de l’évolution des savoirs et de se les approprier pour son propre développement ».


Retour aux actualités