13/10/2017

Le Conseil rend public son rapport annuel de gestion 2016-2017

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Monsieur Sébastien Proulx, a déposé à l’Assemblée nationale le Rapport annuel de gestion 2016-2017 du Conseil supérieur de l’éducation. Ce rapport constitue le principal instrument de reddition de comptes du Conseil à titre d’organisme indépendant dont la fonction est de conseiller le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et la ministre responsable de l’Enseignement supérieur sur toute question relative à l’éducation.

Parmi les faits saillants de ce rapport, mentionnons :

• La publication d’un rapport sur l’état et les besoins de l’éducation 2014-2016, intitulé Remettre le cap sur l’équité, et la diffusion d’un avis d’initiative intitulé L’éducation populaire : mise en lumière d’une approche éducative incontournable tout au long et au large de la vie.

• La publication de deux avis réglementaires, soit l’avis sur le Projet de règlement modifiant le Règlement sur les autorisations d’enseigner ainsi que l’avis sur le Projet de règlement modifiant le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire : L’éducation financière obligatoire en 5e secondaire : enjeux et recommandations.

• La diffusion de trois mémoires, soit :
o Projet de création d’un Conseil des collèges du Québec et d’une Commission mixte de l’enseignement supérieur ainsi que le Règlement sur le régime des études collégiales;
o Projet de création du Conseil des universités du Québec et d’une Commission mixte de l’enseignement supérieur;
o Mémoire dans le cadre des consultations publiques pour une politique de la réussite éducative : Cinq idées-forces pour soutenir l’élaboration d’une politique de la réussite éducative des jeunes et des adultes.

• Les travaux durant cette période au Conseil :
o Rapport 2016-2018 sur l’état et les besoins de l’éducation : Les finalités de l’évaluation des apprentissages;
o Projet d’avis sur le thème : s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire;
o Projet d’avis sur les finalités des études universitaires;
o Projet d’avis sur la contribution de l’éducation des adultes et de la formation continue à l’intégration des personnes réfugiées et immigrantes.


Retour aux actualités