04/06/2020

Le Conseil remplit sa mission

Depuis mars dernier, l’ensemble du système d’éducation du Québec doit adapter l’organisation des services éducatifs aux mesures mises en place pour lutter contre la pandémie de la COVID‑19. Le cheminement scolaire des élèves fréquentant l’enseignement obligatoire, la formation générale des adultes et la formation professionnelle ainsi que celui des étudiantes et étudiants de niveau collégial ou universitaire ont été affectés de diverses façons : fermeture physique des établissements, changements au calendrier scolaire, formation à distance et modifications des règles de sanction des acquis.

Des ajustements importants se sont avérés nécessaires pour assurer la poursuite du parcours éducatif et cette situation a nécessité des modifications temporaires au Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire, au Régime pédagogique de la formation générale des adultes ainsi qu’au Régime pédagogique de la formation professionnelle.

Conformément aux dispositions de la Loi sur le Conseil supérieur de l’éducation, à l’article 458 de la Loi sur l’instruction publique, le Conseil a pris acte de ces diverses modifications temporaires et a émis un avis sur chacune d’entre elles. Ces avis ont été rédigés en se basant principalement sur des publications du Conseil déjà émises ainsi que sur les délibérations des membres du Conseil lors de réunions extraordinaires tenues expressément pour analyser ces modifications. Lorsqu’aucun avis n’avait été produit par le Conseil relativement aux changements proposés, une réunion spéciale de la commission visée ou des commissions impliquées dans l’ordre d’enseignement concerné a été convoquée.

Dans chacun de ces avis, le Conseil a souhaité porter à l’attention du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur certaines préoccupations qui découleront de la mise en œuvre de ces modifications temporaires. Certes, ces préoccupations concernent la situation immédiate, mais elles trouvent un écho dans une réflexion prospective pour favoriser la réussite éducative des élèves, des étudiantes et des étudiants à plus long terme.

Aujourd’hui, le Conseil supérieur de l’éducation rend publics ces avis émis au cours du dernier mois. D’autres consultations sont présentement en cours et les avis issus des travaux du Conseil feront également l’objet de diffusion. Je tiens personnellement à remercier les membres du Conseil et des commissions ainsi que les membres de la permanence qui, dans les circonstances difficiles provoquées par la pandémie et dans des délais de consultation extrêmement courts, ont dédié un temps considérable à l’analyse et à la production de ces documents.

i

Maryse Lassonde,
présidente


Retour aux actualités