05/10/2016

Le Conseil dévoile son Rapport annuel de gestion 2015-2016

Le 4 octobre 2016, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Monsieur Sébastien Proulx, a déposé à l’Assemblée nationale le Rapport annuel de gestion 2015-2016 du Conseil supérieur de l’éducation. Ce rapport constitue le principal instrument de reddition de comptes du Conseil à titre d’organisme indépendant dont la fonction est de conseiller le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et la ministre responsable de l’Enseignement supérieur sur toute question relative à l’éducation.

Parmi les faits saillants de ce rapport, mentionnons :

La publication de deux avis : La formation à distance dans les universités québécoises : un potentiel à optimiser (juin 2015); Retracer les frontières des formations collégiales : entre l’héritage et les possibles (septembre 2015).
La publication de trois mémoires : dans le cadre de la consultation publique en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (1er février 2015); dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi no 70 : Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi (19 février 2016); à l’occasion du dépôt du projet de loi no 86 : Loi modifiant l’organisation et la gouvernance des commissions scolaires en vue de rapprocher l’école des lieux de décision et d’assurer la présence des parents au sein de l’instance décisionnelle de la commission scolaire (16 mars 2016).
La participation, en juin 2015 à Paris, à la Conférence de comparaisons internationales portant sur la mixité sociale et scolaire, événement coorganisé par le Conseil supérieur de l’éducation du Québec et le Conseil national d’évaluation du système scolaire de France (CNESCO).
Les travaux en cours durant cette période au Conseil : projet de rapport 2014-2016 sur l’état et les besoins de l’éducation : La justice scolaire sous l’angle des politiques sociales; projet d’avis : Innover pour s’adapter à la diversité des élèves, de la maternelle à la 5e année du secondaire; projet d’avis sur l’éducation populaire au Québec comme champ éducatif contribuant à une perspective d’éducation tout au long et au large de la vie; projet d’avis sur les finalités des études universitaires.


Retour aux actualités