Photo sigle comissions et comités

Conseiller les instances : l’apport de la relève étudiante au sein des organisations

L’apport de la relève étudiante au sein des organisations

 

Des exemples de l’actualité récente ont montré le riche apport du conseil scientifique aux gouvernements : crise sanitaire de la COVID-19, crise des opioïdes, changements climatiques, révision des services offerts en protection de la jeunesse, etc. Les données et les connaissances scientifiques jouent un rôle de premier plan pour conseiller les différentes instances décisionnelles. Plusieurs organisations publiques se sont dotées dans les dernières années d’instances représentant la relève étudiante. En complément de la représentation de la relève par siège réservé aux instances de ces organisations, les comités de la relève sont de véritables groupes de travail qui participent, par la recherche, aux travaux de leurs organisations respectives. Ce colloque a pour but d’amorcer une réflexion sur cette nouvelle tendance qui est pour l’instant peu documentée. Il est articulé autour de témoignages de représentantes et de représentants d’organisations ainsi que de la relève, pour comprendre à la fois le rôle et la contribution des comités de relève et les différents modèles (ou approches) de ces comités.

Remerciements

Le Comité interordres de la relève étudiante du Conseil supérieur de l’éducation et le Comité intersectoriel étudiant des Fonds de recherche du Québec remercient l’ensemble des intervenantes et intervenants pour leur contribution à la réflexion sur l’apport de la relève étudiante au sein des organisations.

Liens vers le site Web de l’Acfas :

Cliquez ici pour consulter le déroulement détaillé du Colloque

Colloque Conseiller les instances : l'apport de la relève étudiante au sein des organisations


L’importance de la science et de la recherche dans la prise de décisions

Maryse Lassonde

Maryse Lassonde

Présidente du Conseil supérieur de l’éducation

Mme Lassonde a obtenu un Ph.D. en neuropsychologie à l’Université Stanford (Californie) en 1977. Elle a été professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières (1977-1988) puis à l’Université de Montréal (1988-2012) où elle est devenue professeure émérite en 2013. Elle a édité 7 livres et a rédigé plus de 300 articles et chapitres scientifiques et a reçu plusieurs honneurs et prix. Ainsi, elle est fellow de la Société Canadienne de Psychologie, de l’Académie canadienne des sciences de la santé et de la Société Royale du Canada. Elle est Officier de l’Ordre du Canada et Chevalière de l’Ordre national du Québec dont elle a présidé le Conseil de 2008 à 2010. Elle a également été présidente de l’Association Francophone pour le Savoir (ACFAS) en 1993. De plus, elle a détenu une chaire senior de recherche du Canada (2001-2013) et a été présidente de la Société Royale du Canada (2015-2017). Enfin, elle a été directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec-Nature et Technologies de janvier 2012 à juillet 2018 et est actuellement Présidente du Conseil supérieur de l’éducation du Québec.

Rémi Quirion

Rémi Quirion

Scientifique en chef du Québec, Fonds de recherche du Québec

Depuis le 1er septembre 2011, Rémi Quirion, O.C., C.Q., Ph.D., m.s.r.c., occupe le poste de scientifique en chef du Québec. À ce titre, il préside les conseils d’administration des trois Fonds de recherche du Québec et conseille le ministre de l’Économie et de l’Innovation en matière de développement de la recherche et de la science. Jusqu’à sa nomination, Rémi Quirion était vice‐doyen aux sciences de la vie et aux initiatives stratégiques de la Faculté de médecine de l’Université McGill et conseiller principal de l’Université (recherche en sciences de la santé). Auteur de plus de 750 publications dans des revues scientifiques reconnues, il est l’un des chercheurs en neurosciences les plus cités dans le monde.

Table-ronde 1 : l’expertise

Mona Nemer

Mona Nemer

Conseillère scientifique en chef du Canada

Mme Mona Nemer est la conseillère scientifique en chef du premier ministre du Canada, de la ministre des Sciences et du Cabinet. Son mandat est de fournir des avis sur les questions liées aux sciences et aux politiques gouvernementales qui les appuient. Il s’agit entre autres de fournir des avis sur les façons de s’assurer que les sciences sont prises en compte dans les décisions de politiques et que les travaux scientifiques du gouvernement sont pleinement accessibles au public. Avant de devenir conseillère scientifique en chef, Mme Nemer était professeure et vice-présidente de la recherche à l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du laboratoire de génétique moléculaire et de régénération cardiaque de l’Université. Elle détient un doctorat en chimie de l’Université McGill et a suivi une formation postdoctorale en biologie moléculaire à l’Institut de recherche clinique de Montréal et à l’Université Columbia. Elle a publié plus de 200 articles scientifiques largement cités et formé plus d’une centaine d’étudiants de divers pays.

Paul Dufour

Paul Dufour

Professeur associé à l’Université d’Ottawa, Institut de recherche sur la science, la société et la politique publique

Né à Montréal, M. Dufour a fait ses études à l’Université Concordia, l’Université McGill, à l’Université de Montréal; dans l’histoire de la science et de la politique scientifique et possède une expérience pratique de la science et de la technologie (S&T) depuis plus de trois décennies. M. Dufour donne régulièrement des conférences sur la politique scientifique dans le cadre de forums nationaux et internationaux. Il est membre du Conseil d’Administration du Dialogue Sciences et Politiques et aussi un mentor pour le Conseil jeunesse à la conseillère scientifique en chef du Canada. Plus récemment, il a coédité des livres sur l’histoire du Conseil des sciences du Canada, les discours du lauréat Nobel Gerhard Herzberg sur la valeur de la science dans la société et la culture. Il est l’auteur du chapitre Canada pour le Rapport scientifique 2020 de l’UNESCO. M Dufour est le premier lauréat de la catégorie Contribution exceptionnelle à la politique scientifique du CSPC.

Audrey Murray

Audrey Murray

Présidente de la Commission des partenaires du marché du travail

Audrey Murray est Présidente de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) et du Conseil emploi Métropole (CEM) depuis 2018. Son ambition est que la CPMT et le CEM contribuent à un Québec prospère et inclusif, en permettant aux entreprises québécoises de compter sur une main-d’œuvre qui puisse acquérir les compétences nécessaires pour accéder à des emplois de qualité. Mme Murray a également été Vice-présidente au service à la clientèle et au développement à la Commission de la Construction du Québec et a œuvré pour l’intégration des femmes, des Premiers peuples et des immigrants. Avocate, elle est diplômée en Science politique, de l’Université d’Ottawa. Elle détient un baccalauréat en Sciences juridiques de l’UQAM et une scolarité de Maîtrise en droit comparé de l’Université McGill. Enfin, Mme Murray siège au sein de plusieurs conseils d’administration des milieux culturels et de l’économie circulaire dont, le théâtre Jean Duceppe, le Salon du livre de Montréal et Ecosceno. Elle a aussi été membre du Conseil du statut de la femme et a siégé au Conseil de presse du Québec.

Table-ronde 2 : la relève

Madison Rilling

Madison Rilling

Conseillère jeunesse de la conseillère scientifique en chef du Canada

Madison Rilling a obtenu son doctorat en physique à l’Université Laval en 2020. Parallèlement à ses recherches, Madison a été vice-présidente du comité intersectoriel étudiant des Fonds de recherche du Québec (FRQ) de 2016-19, jouant un rôle-conseil pour la relève en recherche auprès du scientifique en chef du Québec. Elle a également été la seule étudiante à siéger sur le conseil d’administration du FRQ-Nature et technologies. Madison est présentement membre du premier conseil jeunesse de la conseillère scientifique en chef du Canada et administratrice de Dialogue Sciences et Politiques, une organisation impliquant la relève à l’interface entre la science et la politique. Récemment, elle est devenue coordonnatrice de projets chez Optonique, le pôle d’excellence en optique-photonique du Québec.

André-Yanne Parent

André-Yanne Parent

Directrice générale, Réalité climatique Canada

Passionnée par la justice environnementale et dévouée à outiller les gens pour qu’ils soient des acteurs de changement dans leurs communautés, André-Yanne Parent a rejoint l’équipe du Projet de la réalité climatique Canada en tant que Directrice générale en mars 2019. André-Yanne est titulaire d’une maîtrise en anthropologie de l’Université de Montréal. Elle partage une charge de cours intitulée « Changements et justice climatique », offerte dans le certificat en coopération internationale à la Faculté d’éducation permanente de l’Université de Montréal. Élue sur plusieurs conseils d’administration, elle est un des membres du comité de direction de Mission Inclusion et siège au Conseil régional de l’environnement de Montréal. André-Yanne a fait partie du Top 30 des moins de 30 ans du journal La Presse.

 

Jade Marcil

Jade Marcil

Présidente, Union étudiante du Québec

Jade Marcil est présentement présidente de l’Union étudiante du Québec, une organisation qui regroupe 10 associations étudiantes universitaires à travers le Québec, représentant ainsi 91 000 personnes étudiantes. Elle a complété en 2018 un baccalauréat en enseignement secondaire en univers social à l’Université du Québec à Trois-Rivières et a débuté une maîtrise en administration de l’éducation. Elle s’est impliquée dans son association étudiante locale d’enseignement dès ses débuts de son parcours, pour ensuite défendre les droits académiques des étudiants et des étudiantes de premier cycle à l’Association générale étudiante de l’UQTR. Elle s’est ensuite présentée à l’Union étudiante du Québec pour défendre les droits des personnes étudiantes de partout au Québec depuis le printemps 2019.

Synthèse et mot de clôture

Dorothée Charest-Belzile

Dorothée Charest Belzile

Présidente du Comité intersectoriel étudiant des Fonds de recherche du Québec

Dorothée Charest-Belzile détient un doctorat en psychologie de l’Université Laval. Elle est actuellement chercheuse postdoctorale à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal. Ses travaux portent sur les services offerts aux familles en situation de vulnérabilité et l’accompagnement des intervenants oeuvrant auprès d’elles et sont menés en collaboration avec les milieux universitaire, d’intervention et gouvernemental. Elle est membre du Comité intersectoriel étudiant des Fonds de recherche du Québec depuis 2016 et en assure la présidence depuis 2019.

Fred-William Mireault

Fred-William Mireault

Président du Comité interordres de la relève étudiante du Conseil supérieur de l’éducation

Fred-William Mireault est étudiant au baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal. Il a obtenu son DEC en sciences humaines en 2017 au Cégep régional de Lanaudière à Joliette. Impliqué depuis le secondaire au sein du mouvement étudiant québécois, il a notamment occupé la fonction de secrétaire et ensuite de président de la Fédération collégiale du Québec où il a approfondi sa connaissance du réseau de l’éducation. M. Mireault a d’autres expériences avec des partenaires et organisations connues du milieu de l’éducation : il est présentement administrateur à Force jeunesse et il a été agent de projet à l’Institut du Nouveau Monde. En plus d’être président du Comité interodres de la relève étudiante, M. Mireault a été nommé membre à la table du Conseil supérieur de l’éducation en octobre dernier.

Julien Chapdelaine

Julien Chapdelaine

Animateur, Fonds de recherche du Québec

Détenteur d’une maîtrise en anthropologie de l’Université Laval, Julien Chapdelaine a occupé différentes fonctions aux Fonds de recherche du Québec (FRQ) depuis 2006. Il y agit maintenant comme conseiller stratégique, médias sociaux, pour la Direction des communications et de la mobilisation des connaissances. Il alimente les médias sociaux des FRQ et du scientifique en chef du Québec, et se tient à l’affût des opportunités innovantes pour valoriser la recherche.