La réussite éducative genrée au cœur de la 53e assemblée plénière du Conseil supérieur de l’éducation

Divers constats et informations circulent, dans les médias comme dans la société en général, en ce qui a trait à la réussite des garçons et des filles, qu’il soit question, par exemple, du décrochage scolaire, des interventions à l’école ou des domaines d’études choisis. Cependant, force est de constater que bien des réflexions et solutions proposées reposent sur des mythes et des paradoxes pour le moins persistants.

Lors de l’assemblée plénière du Conseil supérieur de l’éducation qui a eu lieu le 25 avril dernier à Québec, les quelque 115 participants ont pu échanger et mettre en commun leurs idées sur des enjeux portant sur la réussite éducative genrée.

L’objectif premier de cette journée était de faire tomber les mythes et de connaître les réalités et les paradoxes actuels afin de se pencher sur des pistes de solutions durables. Le Conseil donc est fier de présenter une synthèse résumant les quatre objets de discussion dégagés lors de cette assemblée soit le taux de diplomation et de décrochage scolaire, la notion de réussite, la mixité sociale et scolaire et la responsabilité collective.

Consultez la synthèse de la plénière.

La présidente, Mme Lassonde, s'adresse à l'auditoire

Crédit photo : Jean-Philippe Labrie