Forum du 9 octobre 2018 - La pertinence d'une meilleure collaboration nationale sur la recherche en éducation : mieux servir la pratique

Le 9 octobre 2018, le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) ont tenu conjointement une première rencontre nationale sur la recherche en éducation, intitulée La pertinence d’une meilleure collaboration nationale sur la recherche en éducation : mieux servir la pratique. L’objectif de ce forum était, d’une part, d’exposer la diversité et la richesse des regroupements de recherche en éducation existants et, d’autre part, d’examiner quelques approches qui permettent de mieux conjuguer l’ensemble des efforts de recherche dans un domaine aussi essentiel. Cette démarche s’inscrit dans une série de rencontres à poursuivre pour mieux examiner les enjeux liés au financement de la recherche en éducation et faciliter la rencontre et les croisements entre les principaux acteurs de ce domaine, soit les groupes de recherche, les organismes facilitant le transfert des connaissances et les milieux utilisateurs.

Consultez le communiqué, le compte rendu et la synthèse du forum.

Crédit photo : André Bernier Les hôtes et les présentateurs du forum.
De gauche à droite.
Assis :

Mme Louise Poissant, directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture;
Mme Maryse Lassonde, présidente du Conseil supérieur de l’éducation;
M. Nicolas Paradis, sous-ministre adjoint du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur,
et Mme Valérie Borde, journaliste scientifique et animatrice du forum.

Rangée du haut :

Mme Nadine Arbour, coordonnatrice du Centre d’Études des COnditions de vie et des BEsoins de la population (ECOBES), du Cégep de Jonquière;
Mme Pierrette Gaudreau, directrice du Réseau québécois de recherche sur la vieillissement (RQRV) et professeure titulaire à l’Université de Montréal;
M. Vivek Venkatesh, directeur du Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP), de l’Université Concordia;
M. Maurice Tardif, fondateur du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), à l’Université de Montréal;
M. Martin Maltais, directeur du secteur disciplinaire des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Rimouski et président du Groupe de travail sur la création de l’Institut national d’excellence en éducation (2017-2018);
Mme Thérèse Laferrière, directrice du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), de l’Université Laval;
M. Patrice Potvin, titulaire de la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie (CRIJEST), de l’Université du Québec à Montréal;
Mme Carol L. Richards, directrice fondatrice du Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation (REPAR) et professeure associée à l’Université Laval;
Mme Carmen Dionne, titulaire de la Chaire UNESCO en dépistage et évaluation du développement des jeunes enfants et de la Chaire de recherche du Canada en intervention précoce, de l’Université du Québec à Trois-Rivières;
Mme Linda St-Pierre, présidente-directrice générale du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ);
M. Paul Bélanger, président du comité scientifique de la Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison, du Cégep Marie-Victorin,
et M. Thierry Karsenti, directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), de l’Université de Montréal.