Conseil supérieur de l'éducation
 
TRAVAUX EN COURS - Enseignement collégial : L'ORIENTATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE

 

Le Conseil supérieur de l'éducation a confié en février 2000 à sa Commission de l'enseignement collégial le mandat de préparer un avis sur le rôle des collèges dans l'orientation scolaire et professionnelle des jeunes qui y poursuivent leurs études. Même si le processus d'orientation ne s'amorce pas au collégial, c'est souvent à cette étape de leur cheminement scolaire que les étudiantes et étudiants confirment leurs choix de carrière. Ceux-ci s'attendent d'ailleurs à un soutien des collèges dans leur démarche.

 

Un soutien nécessaire

Ce soutien apparaît d'autant plus nécessaire que les jeunes entreprennent généralement leurs études collégiales à 17 ans, âge où ils commencent à peine à se connaître eux-mêmes. Dans un avis publié en 1992, le Conseil estimait à 20  % seulement le pourcentage de la population étudiante qui avait un projet scolaire précis à son entrée au cégep. Et les possibilités de choix professionnels ne cessent d'augmenter : pas moins de 130 programmes conduisant au diplôme d'études collégiales sont présentement offerts.

De multiples changements de cours et de programmes, par choix ou par obligation, se font au cours de la première année d'études collégiales. Si cette exploration est souvent perçue comme le prix de la réussite, il reste que les personnes qui changent de programme plus d'une fois montrent des taux de diplomation moins élevés.

Aux yeux du Conseil supérieur de l'éducation, l'orientation doit faire partie des responsabilités des collèges. Elle ne doit pas seulement être confiée à un service spécialisé, mais être assumée de manière cohérente dans les diverses activités administratives, organisationnelles et pédagogiques des établissements.

 

Un mandat exigeant

Pour réaliser son mandat, la Commission de l'enseignement collégial devra d'abord se donner une vue d'ensemble du processus d'orientation scolaire et professionnelle, en saisir les composantes et les principales sources d'influence et situer l'étape des études collégiales dans ce processus (particularités, besoins des élèves). Elle s'intéressera tout particulièrement aux conditions dans lesquelles se développent les démarches d'orientation.

Cette réflexion, alimentée notamment par des groupes de discussion et des entrevues auprès du personnel professionnel et d'élèves des collèges, permettra à la Commission d'identifier les modalités d'organisation des enseignements et les mesures de soutien à revoir et d'en estimer la portée. La Commission portera finalement une attention particulière aux conditions à réunir pour que les collèges soient en mesure de fournir une réponse adéquate aux besoins des élèves et aux attentes de la société. L'harmonisation entre le secondaire et le collégial devra faire partie de sa réflexion.

L'avis du Conseil sur le rôle des collèges dans le processus d'orientation scolaire et professionnelle devrait être rendu public au début de 2002.

 

Panorama • Volume 6, numéro 1 • Février 2001

Publications

Inscrivez-vous à la liste de diffusion

Processus de nomination des membres

Le Conseil est membre de l'EUNEC